...Ports
Armateurs
Offshore
Construction Navale
Recherche
pêche
Nautisme
Marine Nationale
Gérard d’ABOVILLE, Président du Conseil Supérieur de la Navigation de Plaisance : Lieu de rencontre, de réflexion et de proposition, le CMF démontre que les activités maritimes sont étroitement liées. Chacune bénéficie de la promotion que le Cluster apporte au fait maritime français.
Michel BELLION, Délégué national de la filière Mer : La mobilité professionnelle au sein du maritime ne se décrète pas, elle nécessite une dynamique, des décloisonnements, des pratiques d'entraide, en somme ces vertus que porte le Cluster Maritime Français.
Philippe BERTEROTTIERE, PDG de GTT : Rassemblant des entités différentes ayant en commun les enjeux maritimes, le Cluster réussit un tour de force : montrer que la France a un atout majeur qui ne demande qu’à se développer encore plus.
Patrick BOISSIER, PDG de DCNS : Depuis 7 ans maintenant, le CMF est la voix de la France maritime. Cette voix doit être de plus en plus forte pour convaincre que la mer est un extraordinaire réservoir de croissance pour notre pays.
Philippe BOISSON, Président de l’Association Française de Droit Maritime : Le CMF a réussi le pari de réunir sous une même bannière les acteurs de la France maritime dans sa globalité. Continuons de soutenir son action pour être mieux entendu auprès des politiques et des medias.
Laurent CASTAING, Directeur Général de STX France : Le Cluster c’est d’abord une bande de professionnels passionnés et respectueux de la mer, convaincus de son importance économique pour notre futur, et qui veulent que la France y porte plus attention.
Thibault de FOUCHIER, Expert Maritime et Financier, S2F Navispec : Depuis l’origine, notre groupe a fondé son développement sur l’esprit de partenariat qui est l’esprit même du Cluster pour élaborer des actions qui portent efficacement notre industrie vers l’avenir.
Philippe FOURRIER, Président d’ILAGO : Le CMF c’est une équipe disponible, efficace et passionnée. Le travail déjà abattu est considérable, et la tâche l’est tout autant : souhaitons une longue vie au Cluster, dans notre intérêt à tous !
Jean-Michel GERMA, Président de SOPER : Le CMF c’est l’alliance des talents du maritime et de l’énergie pour lancer la filière éolienne offshore, et déjà mobilisés pour le développement des EMR et l’aventure du stockage de l’énergie en mer.
Alain HOUARD, VP Marine & Offshore de Dassault Systemes : Temps historiques pour l'industrie navale : la mer crée de vraies opportunités de business. Nous soutenons activement le CMF qui renforce la position de la France face à la concurrence internationale.
Christian LEFEVRE, Directeur Général de BOURBON : Le CMF œuvre pour que la France maritime reste compétitive et que les centres de décision des entreprises puissent continuer à gérer leurs opérations à l’international depuis leur base française.
Philippe LOUIS-DREYFUS, PDG de LOUIS-DREYFUS ARMATEURS : Le CMF a joué un rôle majeur dans la (re)connaissance des activités maritimes, outils essentiels du développement durable. La société et les politiques voient la mer d'un œil neuf. Merci au Cluster !
Frédéric MONCANY DE SAINT AIGNAN, Président de la Fédération Française des Pilotes Maritimes : Les acteurs, les enjeux, les richesses en mer sont multiples. Pour une vraie ambition maritime, des échanges transversaux créant des synergies sont indispensables aux intérêts nationaux. C’est ça le CMF !
Bruno NICOLAS, Directeur Général de VINCI Energies France : Initiative originale à sa création, le CMF est devenu l’organisation française de référence des acteurs du maritime. Plus qu’un lieu d’échanges c’est un centre d’actions créateur de nouvelles opportunités.
Jérôme PECRESSE, Président d’ALSTOM Renewable Power : Au nom d’Alstom, acteur majeur des EMR et membre actif du Cluster depuis 2010, je salue la contribution décisive du CMF au développement d’une filière en devenir et lui renouvelle toute ma confiance.
Pascal PIRIOU, PDG du Groupe PIRIOU : Le CMF est la voix du secteur maritime français, dont tous les acteurs ont enfin trouvé le moyen pour que leur voix porte, loin et fort, notamment auprès des Pouvoirs Publics, et c'est fondamental.
Jean-Marie POIMBOEUF, Président du GICAN et Vice-président du CORICAN : Depuis sa création, le CMF a un rôle de vigie dans un monde toujours plus complexe : espace de dialogue, de réflexion et de promotion, c’est tout le maritime qui bénéficie des synergies ainsi créées.
Jean-Bernard RAOUST, PDG de BRS : Pari gagné ! En 7 ans, le CMF, entité représentative, respectée et écoutée, a créé une communauté maritime active pour mettre en valeur ses savoir-faire et affronter ensemble les défis économiques.
Amiral Bernard ROGEL, Chef d’Etat-major de la Marine nationale : La stratégie française de défense et sécurité intègre désormais les enjeux maritimes. Le CMF a un rôle clé pour expliquer ces enjeux et leurs évolutions. Ce qui se passe en mer est vital pour notre avenir.
Gérard ROMITI, Président du Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins : Le secteur de la pêche est bien décidé à relever les différents enjeux maritimes du 21e Siècle. La solidarité mais aussi les synergies transversales développées par le Cluster sont à ce titre précieuses.
Philippe VALLETTE, Directeur Général de NAUSICAA : En cette époque d’émergence de la Blue Society, le soutien du Cluster est plus que jamais indispensable à la mobilisation du monde maritime, afin de croire au progrès durable et de réussir, tous ensemble.
Home > Maritime Economy > Maritime competitiveness clusters

Maritime competitiveness clusters

The 71 Clusters of Competitiveness are levers for stimulating innovation and encouraging growth and job creation. Among their numerous missions, they develop innovative collaborative projects, mount export operations and oversee aid and finance destined for SMEs. Building on their success and responding to the expectations and needs of the maritime sector, the Mer Bretagne and Mer Méditerranée (ex PACA) Clusters have in recent years extended their radius of action and increased their links with other sectors of the economy and other clusters of competitiveness to create a true ecosystem generating growth from all businesses with a maritime dimension.



Les Pôles de compétitivité Mer Bretagne et Mer Méditerrannée

Profile in figures :

  • 6 strategic areas of action 
  • 350 officially recognised projects representing a total R&D budget of 1 billion euros, of which 224 projects have been completed or are underway, involving total public funding of almost 300 million euros 
  • 15 structural development projects promoted or supported, 2 of which are Institutes of Excellence in Carbon-free Energy (IEED): France Energies Marines and Greenstar 
  • 700 members (60% SMEs) 
  • representing 100,000 jobs

 

Since they were formed in 2005, the Mer Bretagne and Mer Méditerranée Clusters of Competitivness have been the focal point of investment in research and development into new techniques and technology applied to the maritime world.These two clusters and their members have the shared aim of sustainable development in the maritime and coastal economy.

This aim translates into three strategic goals: 

  • to play a pivotal role in establishing an integrated maritime policy, 
  • to be an international benchmark for the coastal and maritime sector and enhance the status of cluster members and regions through the “Pôle Mer” brand,   
  • to intensify business competitiveness.  

In 7 years, 1 billion euros of public and private funds have been invested in 350 collaborative projects undertaken by an ecosystem of 700 members, 60% of them SMEs, representing 100,000 jobs. The Clusters also attract around 90% of France's research and training effort in marine science and technology.This innovative model of two closely coordinated Clusters, with strong regional roots and covering France's two seaboards (Channel/Atlantic and Mediterranean) in a complementary manner, connected with the Overseas Territories and developing a network with an international reach, has largely been proven valid by experience.The maritime and coastal activities, united by sharing the same environment, are extensive and diversiἀed. These two clusters have formulated a development plan based on 6 strategic areas of action, with parameters and key issues common to both regions:

•    maritime safety and security,

•    shipbuilding and leisure boatbuilding,

•    marine mining and energy resources,

•     marine biological resources (ἀshing/aquaculture and biotechnology),

•     environmental and coastal planning and development, 

•     maritime ports, infrastructure and transport.

The assessments of 2008 and 2012 have conἀrmed that they are rightly categorised as world class clusters. Their status as legitimate and relevant intermediaries has been acknowledged through their involvement with all authorities related with the maritime environment nationally as well as at European level, and their achievement in future investment is testament to their success.

Pôles Mer Projects :

JUMPER project supported by Pôle Mer Bretagne:

Field: Marine biological resources/Fishing and aquaculture. 

The JUMPER project, led by the Comité National des Pêches Maritimes (France’s national ἀshing board), is working to perfect a fuel-efἀcient trawler otter board with minimal environmental impact and to develop a system for monitoring the board’s impact. An existing prototype, which has a low impact on benthic habitats, requires lengthy and slow pull lines and so the JUMPER will optimise the board’s immersion and maximise its fuel efἀciency. To demonstrate that the product is of genuine economic interest and has a range of potential industrial applications, the JUMPER otter board will also be adapted to suit vessels of different dimensions operating in different fisheries.

SEA EXPLORER project supported by Pôle Mer Méditerranée:

Field: Maritime safety and security. 

The SEA-EXPLORER project, led by Acsa Underwater GPS, is developing “gliders”, small unmanned craft powered by gravity and cyclic ballasting. These craft will carry out reconnaissance of the undersea environment, measuring physical (current, temperature, etc.) and biogeochemical (salinity, concentrations of certain constituents, etc.) parameters. One of the uses envisaged is to monitor the impact of wastewater discharge from the Marseille conurbation on marine environment microorganisms. These “gliders” may also be used for maritime surveillance missions. The product offers a wide range of economic spinoffs and is currently being commercialised by ACSA, with other projects following in its wake.  

WINDKEEPER project supported jointly by  Pôle Mer Bretagne and Pôle Mer Méditerranée

Fields: Shipbuilding and leisure boatbuilding and Marine renewable energies.

The WindKeeper project, led by French industrial construction company CNIM, is developing an economical and eco-designed demonstrator vessel capable of operating for signiἀcantly longer periods at sea in complete safety – 24 hours a day during 3-week missions and for more than 300 days per year. The vessel must meet all the operators’ requirements to ensure that availability and productivity of offshore wind farms matches those of onshore turbines as closely as possible. WindKeeper will enable wind farm operators to achieve these targets more cost-effectively than existing solutions and will reduce reliance on airborne missions. 

www.pole-mer.fr

haut de page